▫ ▫ Actualités ▫ ▫

Appel à candidatures

HAUT LES MOTS | atelier d’écriture poétique et de performance

Dans le cadre de la première édition du festival Transe Poétique, à venir du 18 au 21 septembre 2019 à Port-au-Prince, Loque Urbaine propose « Haut les mots », un atelier d’écriture poétique et de performance, en direction de jeunes poètes.

S’inscrivant tant dans une logique de transmission que dans une forme de laboratoire hybride, ce masterclass, animé par des auteur.e.s d’horizons différents, sera l’occasion de mettre en pratique différentes démarches de création poétique.
L’atelier se déroule sur toute la durée du festival et sera animé par Jean-Pierre Siméon (poète), Makenzy Orcel (poète), Milady Renoir (poète et performeuse) et Antoine Boute (poète et performer), à raison d’une séance par intervenant.e. À l’issue des quatre séances d’atelier réparties sur les quatre jours de festival, une scène de restitution sera consacrée aux participant.e.s pour faire découvrir leurs productions au public.

Au terme de cet appel à candidatures, nous retiendrons 10 personnes pour prendre part à l’atelier. Pour postuler, voici les éléments à fournir, en un seul document Word :

–  Biographie (et bibliographie s’il y a lieu)
–  Un poème ou plusieurs (2 pages maximum pour l’ensemble)
–  Votre expérience et/ou intérêt pour la performance poétique
–  Coordonnées (nom, prénom, adresse électronique et numéro de téléphone)

Les dossiers sont à soumettre au plus tard le 31 août 2019, au responsable des ateliers (Jean Erian Samson), à l’adresse électronique suivante : jeaneriansamson@yahoo.fr


Des nouvelles du crowdfunding pour Transe Poétique…

OBJECTIF ATTEINT !

Grâce à l’aide de 91 généreuses personnes, nous avons atteint la barre des 100% de la campagne de soutien de Transe Poétique ! Aujourd’hui, le festival est remis à flots et se prépare pour de merveilleux moments.

En Haïti, la devise nationale est « L’union fait la force » (Men anpil chay pa lou). Voilà une belle métaphore des énergies rassemblées, qui donnent à Transe Poétique et à son équipe une force incroyable ! Du fond du cœur, on vous dit merci !

Au-delà de ces 91 personnes qui ont contribué à la cagnotte, on ne saurait mesurer les soutiens reçus tant ils sont nombreux et précieux. Merci à ceux et celles qui ont donné, partagé, liké, écrit, crié, parlé, chanté.
Merci parce que vous croyez en la poésie, en ce festival, en nous, en notre engagement.
Merci à tous ceux et toutes celles qui partagent cette passion, ce rêve, et qui soutiennent ainsi la « fabrication de lieux qui disent le monde ». Une preuve que vous vivez dans, par et pour la poésie.
Merci parce que vous comprenez la nécessité et l’urgence de ce premier festival international de poésie en Haïti.

Nous continuons l’organisation de l’événement avec l’esprit quelque peu plus tranquille. Cette collecte de fonds étant une réussite, il nous reste maintenant à concrétiser nos actions, à la hauteur de nos ambitions. Pour le voir par vous-même, continuez à nous suivre sur la page Facebook, sur Twitter et notre site internet. Vous pourrez y suivre le festival dans ses préparatifs puis dans ses réalisations jour après jour. Et encore mieux, rejoignez-nous à Port-au-Prince du 18 au 21 septembre 2019 pour le grand bal des poèmes !

Pour terminer, reprenons ces mots de Nicanor Parra : « Pour nos aînés/ La poésie fut un objet de luxe/ Mais pour nous/ C’est un produit de première nécessité : / Nous ne pouvons pas vivre sans poésie. »

Toute l’équipe du festival
TRANSE POÉTIQUE


Agenda

Transe Poétique se retrouve dans l’agenda de Recours au Poème, revue internationale de poésie contemporaine ! Pour rappel, le festival se déroulera du 18 au 21 septembre 2019 à Port-au-Prince.

https://www.recoursaupoeme.fr/agenda/transe-poetique/


 

Transe Poétique dans la presse

Jean D’Amérique : « J’écris pour m’approcher de l’humain »

P. : Vous réaliserez, du 18 au 21 septembre 2019, la première édition de « Transe Poétique », un festival international de poésie à Port-au-Prince. Parlez-nous un peu de ce projet !

J.D.A. : En Haïti, il y a un grand intérêt pour la poésie, on la reconnaît facilement comme le genre littéraire majeur dans l’espace haïtien. Il m’a semblé important de créer un événement qui fait écho à cette situation – qui est très rare dans le monde. Avec l’association Loque Urbaine, j’essaie de mettre en place un festival de poésie au sens large, c’est-à-dire où, à côté de la présence des poètes et de leurs œuvres, on évoque la poésie à travers d’autres formes artistiques, comme le cinéma, la photographie, la performance, la musique, le théâtre…

Pour cette première édition, il y aura plus d’une dizaine d’artistes, à formuler des interventions originales pour créer une belle fête poétique, que nous inaugurons autour du thème « La poésie sauvera le monde », phrase ardente de Jean-Pierre Siméon, poète invité d’honneur. Je peux déjà vous citer les poètes Antoine Boute, Lisette Lombé, Coutechève Lavoie Aupont et Milady Renoir. Ou encore Samuel Suffren (graphiste, cinéaste et photographe) et Mélanie Godin (éditrice et directrice des Midis de la poésie). Nous dévoilerons au fur et à mesure les autres noms.

L’article dans son entièreté est disponible ici : http://www.plimay.com/entretiens/jean-damerique-jecris-pour-mapprocher-de-lhumain/

 


Levée de fonds pour soutenir la première édition de Transe Poétique
Cliquez ici pour contribuer

Loque Urbaine organise une levée de fonds pour soutenir la première édition de Transe Poétique, festival international de poésie qui aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à Port-au-Prince. Nous sollicitons votre soutien financier en comptant sur votre intérêt pour cet événement inédit qui met en avant la poésie. N’hésitez pas à partager l’information autour de vous avec des personnes qui seraient susceptibles d’apporter leur soutien au projet. Toute contribution, à la hauteur des moyens de chacun, est importante et représente une avancée vers la réussite du festival. L’argent récolté servira aux coûts relatifs à l’équipe de bénévoles, la communication, l’organisation d’un cocktail pour le lancement du festival, à des frais divers notamment pour la réalisation d’ateliers, et aussi à faire venir un merveilleux poète depuis la France.

Tous les dons sont récoltés sur la plateforme Leetchi via le lien suivant :
http://www.leetchi.com/c/premiere-edition-du-festival-transe-poetique

 


Transe Poétique dans la presse

Jean d’Amérique : « Je suis pour une exhibition de la poésie dans nos sociétés », entretien réalisé par la journaliste Anne Bocandé pour Africultures, à propos de la première édition du festival Transe Poétique.

« La perspective du capital économique a froissé nos yeux. On regarde strictement l’être humain d’après l’épaisseur de son portefeuille, à partir d’une calculatrice on diagnostique un pays pauvre ou riche. Il n’y a pas plus inquiétant qu’un tel paradigme. Nous sommes à un moment où il s’avère urgent de commencer à penser le monde à partir de son capital poétique. La poésie est notre dernière chance. Quand on a la poésie, on ne devient pas Donald Trump, on ne devient pas Jovenel Moïse. » Cliquez ici pour lire la suite

presse-africultures.png

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close